"Plonger dans un livre, pour nager dans le bonheur..."

samedi 23 septembre 2017

Saga L'Apprenti d'Araluen

Tome 1 : L'ordre des rôdeurs
Auteur : John Flanagan
Fait partie de la saga : L'apprenti d'Araluen
348 Pages. Editions : Le Livre de Poche (Jeunesse) 2009

Résumé :

Will rêve de devenir chevalier, comme son père, mort en héros au combat. Mais c'est un tout autre destin qui lui est réservé. Il sera désormais l'apprenti sorcier du sombre Halt, un Rôdeur aux pouvoirs troublants, défenseur secret du royaume d'Araluen. Pour maintenir la paix du domaine, Will doit apprendre la magie de la dissimulation et devenir une ombre parmi les ombres. Et il lui faut faire vite car les montagnes désolées de Pluie et de Nuit murmurent que Morgarath, noir seigneur et baron félon, serait de retour... Et qu'il compterait bien reprendre le pouvoir par le feu et le sang.
Lecture Agréable

Ma chronique : 
* Attention risque de Spoilers *

Dans ce premier tome, l'auteur pose les bases de son univers et nous permet de faire en douceur la connaissance des différents personnages. Au royaume d'Araluen, le Baron Arald, Seigneur du fief de Montrouge recueille les enfants de ses sujets morts à son service. Une fois par an, les pupilles qui avaient atteint leur quinzième année postulaient, grâce au Jour du Choix,  pour faire leur apprentissage auprès de l’un des Maîtres au service du château et de ses habitants. C'est ainsi que Will, jeune garçon frêle mais courageux et intrépide souhaite devenir guerrier comme son père avant lui. Mais voilà, la cérémonie ne va pas se passer comme il l'aurait voulu et à la place il va se faire recruter par Halt, un rôdeur reconnu et craint. J'ai beaucoup aimé leur rencontre. Le stratagème mis en place par Halt pour tester Will est bien trouvé puisque celui-ci tombe dans le piège à pieds joints. 

"Tu vois ce que tu as fait ? A cause de toi, il répond à une question par une autre question !" P.117

Dans une moindre mesure on suit également Horace, un garçon tout en muscles qui malmenait Will étant plus jeune se retrouve le souffre douleur pendant son apprentissage de guerrier. J'ai aimé ce revirement de situation et découvrir le changement de comportement qu'il opère auprès de Will est d'autant plus intéressant à lire. Le personnage de Halt nous est décrit dans le résumé comme mystérieux et possédant la magie de la dissimulation mais dans ce roman pas de magie, rien que l'art de la discrétion et le maniement des armes. Comme quoi, l'absence de magie n'empêche pas le courage et l'aventure ! Très belle fin qui laisse la porte ouverte à de grandes aventures et le rapprochement entres les deux personnages principaux est très émouvant surtout que Halt n'est pas du genre à montrer facilement ses sentiments. En bref, Will est un personnage attachant qui promet de bonnes surprises par la suite. Un premier roman qui nous donne envie d'en découvrir beaucoup plus. Vivement la suite...
- Relecture en 2017

Ma note : 7,5 / 10


Tome 9 : La traque des bannis
Auteur : John Flanagan
Fait partie de la saga : L'apprenti d'Araluen
384 Pages. Editions Hachette 2012

Résumé :

Se lancer à la poursuite d'assassins peut s'avérer dangereux. Même pour des rôdeurs. Pourtant, Halt, Will et Horace n'ont pas le choix : Tennyson et ses bannis leurs avaient échappé à Clonmel. Cette fois, il faut les neutraliser. Car le royaume d'Araluen est directement menacé. Commence alors une traque sans relâche, un jeu mortel où rôdeurs et assassins deviennent tour à tour chats et souris. Mais Halt est blessé, la situation s'envenime. Will fera-t-il le bon choix ?
Lecture Agréable

Ma chronique :
 * Attention risque de Spoilers *

J'ai pris beaucoup de plaisir à retrouver nos trois héros dans ce nouvel opus. Bien que le début du roman soit long. Il n'y a pas tellement d'action jusqu'à ce que Halt et Will se font prendre en embuscade. Là, on entre enfin dans le vif du sujet. C'est une course contre la montre pour sauver Halt. On sent que Will commence à devenir adulte et qu'il tient énormément à son mentor. La fin est un peu courte, je m'attendais à plus d'effusions entre les personnages.

"???" P.???

J'attendais un petit passage où Halt remercierait Will pour tout ce qu'il a fait mais non ! On reste un peu sur notre faim. Beaucoup de personnages rencontrés lors des précédents tomes tombent un peu dans l'oubli mais dans l'ensemble on retrouve une écriture plutôt fluide et un humour toujours aussi divertissant qui nous ferait presque oublier les longueurs. 

Ma note : 6 / 10

Tome 10 : L'empereur de Nihon-Ja
Auteur : John Flanagan
Fait partie de la saga : L'apprenti d'Araluen
384 Pages. Editions Hachette 2013

Résumé :

Horace a disparu. De longs mois se sont écoulés depuis son départ en mission pour les terres exotiques de Nihon-Ja. Inquiets, Will, Halt, Cassandra et Aliss décident de partir à sa recherche. Et ce qu'ils découvrent les inquiète au plus haut point : Horace, mêlé aux intrigues de la cour est en grand danger ! La secte des Senshi s'est en effet emparée du pouvoir. Horace n'a pas hésité une seconde à défendre l'empereur. Maintenant il doit l'aider à récupérer son trône ... ou périr avec lui. Mais dans ce pays où les puissants sont à la solde des usurpateurs où trouver des hommes capables de s'opposer aux redoutables guerriers Senshi ?
Lecture Agréable

Ma chronique :
 * Attention risque de Spoilers *

J'ai trouvé ce tome très différent des autres pour deux raisons. La première est que les chapitres sont alternés avec le point de vue d'Horace et de l'autre de Halt et Will. Il y avait quelques fois des passages de ce genre mais beaucoup moins prononcé. On suit même à un certain moments Aliss et Cassandra. Ces passage était d'ailleurs très intéressant ! J'ai beaucoup aimé cette façon nouvelle de faire. Ça nous permet de s'attacher un peu plus aux différents personnages puisqu'on apprend à mieux les connaître. Ensuite j'ai trouvé que l'auteur s'éloignait beaucoup de son personnage principal. Will est ici relégué au second plan et très peu de passages parlent de lui. Même Halt est très effacé. Il n'y a que vers la fin du livre qu'ils commencent à reprendre un peu leur place !

"???" P.???

On suit beaucoup plus le personnage d'Horace et je dois dire qu'il est très intéressant et attachant mais j'aurais aimé aussi retrouver un peu plus Halt et Will c'est un peu eux qui font toute la série ! Moi qui aime beaucoup ces deux-là, ça m'a un peu gênée. Il y a également beaucoup de préparation à la guerre et ça ne m'a déplu du tout mais la fin, elle, m'a un peu déçue car après tout il n' y a pas vraiment de confrontation, Arisaka meurt assez rapidement et les guerriers qu'ont été cherché la princesse et la messagère n'ont même pas eu à se battre ! J'ai trouvé les différentes allusions faites aux événements des tomes précédents très bien insérées. Ça nous donne un peu de nostalgie. En bref, des petits défauts qui n'en sont pas vraiment pour moi et j'ai passé comme toujours avec cette série un très bon moment et j'aspire me plonger dans la suite très rapidement.

* Saga comprenant 12 Tomes *
Ma note : 7,5 / 10

Chronique à venir prochainement



Saga Above All

Tome 1 : Embarquer
Auteur : Battista Tarantini
Fait partie de la saga : Above All
Epub. Editions : Hachette (Black Moon) 2016

Résumé :

Avant, mon créneau c’était la météo. Jusqu’à ce que j’embarque à bord de l’USS Percival Lowell et croise la route d’Andreas Van Allen, pilote de chasse sur ce monstrueux navire. Comme à Hollywood, le capitaine Van Allen est charismatique, frondeur… Terriblement sexy ! Et c’est mon supérieur, que j’ai rencontré dans des circonstances qui me laissent présager le pire, moins d'une heure seulement après mon arrivée... Comment suis-je censée faire la pluie et le beau temps quand je ne rêve que de le démolir ? À moins qu'il ne s'agisse d'autre chose..
Lecture Agréable

Ma chronique : 
* Attention risque de Spoilers *

Le résumé m'a énormément intrigué et j'avais hâte de découvrir l'univers des militaires et pilotes d'avion. Finalement je ne dirai pas que je n'ai pas aimé mais ce premier tome n'est pas passé loin du chapeau de la déception à cause des deux personnages principaux qui ne m'ont pas du tout charmé... On fait la rencontre du lieutenant Alexi Snow qui est missionné à bord du USS Percival Lowell, un navire où se côtoie des militaires et des pilotes de chasse.  Elle est la nouvelle miss météo c'est à dire qu'elle doit prévoir le temps qu'il fera pour chaque mission. Lors de son premier jour à bord, mademoiselle ayant un sens de l'orientation plus qu'à revoir, entre dans la mauvaise couchette et se retrouve "nez a nez" (si l'on peut dire) avec son supérieur, le beau et sexy capitaine Van Hallen.

"Ouvre grand tes oreilles, parce que je ne le répéterai pas : tu vas remballer ton grand numéro de Don Juan au rabais, parce que je n’ai pas l’intention de coucher avec toi." P.47

A partir de ce moment, ils vont se prendre en grippe et se balancer des mots doux pendant pratiquement la moitié du roman. Pour le dire clairement, ils m'ont saoulé ! En général, j'aime les personnages féminins qui n'hésite pas à dire ce qu'elles pensent et ont un caractère affirmé mais là, c'est beaucoup trop ! Je n'ai pas trouvé cela crédible au sein d'une équipe composée presque uniquement d'hommes. On s'attendrait à ce qu'elle soit plus forte et mâture pour s'imposer et ne coure pas dans tout le navire dès que quelques unes de ses petites culottes se retrouvent sur la table ! Elle ne fait que se plaindre et pense que tout le monde est sur son dos. Elle fait une montagne de pas grand chose et se montre toujours dans la confrontation. C'est à la limite de la paranoïa. Lui est dur, froid, obsédé et franchement je me demande ce qu'il lui trouve et vice versa... En bref, malgré des personnages secondaires (Drake, Jerry et April) qui tirent légèrement leur épingle du jeu, on reste sur notre faim. Il n'y a que vers les derniers chapitres où l'auteur nous explique les séances d'apprentissage de Snow, des manœuvres en avion qui pimentent un peu l'intrigue. Je lirai la suite car elle est dans ma pal mais je ne suis honnêtement pas pressée.

* Saga comprenant à ce jour 3 tomes *
Ma note : 5 / 10

Chronique à venir prochainement :

Saga La Trilogie de Bartiméus

Tome 1 : L'amulette de Samarcande
Auteur : Jonathan Stroud
Fait partie de la saga : La Trilogie de Bartiméus
564 Pages. Editions : Le Livre de Poche 2007

Résumé :

Nathaniel est recueilli, dès son plus jeune âge, par Mr Underwood, magicien confirmé, qui a pour mission de lui enseigner l’art de la sorcellerie. Le jeune garçon révèle très vite des capacités exceptionnelles attisant la jalousie de son entourage, et tout particulièrement celle du sinistre Simon Lovelace, sorcier à l’ambition démesurée. Ce dernier va jusqu’à humilier Nathaniel en public, qui, blessé dans son orgueil, mettra tout en œuvre pour se venger. Pour cela, il appelle à son service le dévoué et rusé génie Bartiméus. Leur but : retrouver l’Amulette de Samarcande aux exceptionnelles vertus protectrices, dérobée par Lovelace, prouver que celui-ci n’est qu’un vulgaire traître, avide de pouvoir, et remettre le précieux talisman entre les mains du Premier ministre, qui lui seul en a la propriété.
Lecture Agréable

Ma chronique : 
* Attention risque de Spoilers *

Ce roman malgré le nombre de pages qui pourrait en rebuter plus d'un, est léger, drôle et intéressant. On y fait la rencontre d'un djinn prénommé Bartiméus qui se fait invoquer par Nathaniel, un jeune garçon d'à peine 12 ans. J'ai aimé que l'auteur nous raconte l'histoire de ce garçon, il fallait cela pour comprendre pourquoi il était si froid et condescendant au début du roman. Il n'a pour le moment pas eu une vie facile et les humiliations qu'il subit aussi bien de la part de son maître que des autres magiciens qu'il rencontre font qu'il se cache derrière ce caractère sage et poli pour éviter d'attirer l'attention sur lui. Bartiméus est quant à lui un démon de quatorzième niveau, arrogant, ironique et doté d'un humour pimpant et souvent grinçant. L'auteur en a fait le narrateur du roman pour qu'on puisse avoir l'impression qu'il s'adresse à nous. J'aime beaucoup ces petites annotations de fin de page, elles ne cassent pas le rythme et permettent d'en savoir plus sur certains passages.

"Il y a un village derrière ces arbres, là-bas. Tu pourras y trouver à manger et faire des câlins aux maisons, puisque tu les aimes tant." P.435

L'intrigue est bien développée, Bartiméus va dans un premier temps voler l'amulette de Samarcande dans le bureau de l'ennemi de Nathaniel. Mais ce qui ne devait être qu'un vol anodin va se révéler limite catastrophique. Je me suis complètement laissé emporter dans l'univers créé par l'auteur, la magie, les différents niveaux de pouvoir, la différence entre magiciens et plébéiens, la résistance qu'ici on ne fait que survoler... La fin est très jolie et on prend conscience du lien qui commence à se former entre les deux personnages principaux. En bref, j'ai passé un très bon moment, il n'est pas passé loin du coup de cœur mais il m'a manqué un peu de charisme pour le personnage de Nathaniel, il se laisse beaucoup porter pour le moment et heureusement que Bartiméus prend la majorité de l'histoire sur ses épaules dans ce premier tome sinon on aurait pu facilement finir par s'ennuyer. A confirmer par la suite, en tout cas ils me donnent envie de lire leurs prochaines aventures.

* Saga comprenant à ce jour 3 tomes + 1 Prequel *
Ma note : 7,5 / 10

Chronique à venir prochainement :

vendredi 22 septembre 2017

Saga Lovely Vicious

Tome 1 : Je te hais... Passionnément
Auteur : Sara Wolf
Fait partie de la saga : Lovely Vicious
Epub. Editions : Pocket Jeunesse 2017

Résumé :

Isis Blake, 17 ans, a un objectif : ne JAMAIS retomber amoureuse. Alors qu’elle tente de s’intégrer dans son nouveau lycée, elle tient à ce que personne n’apprenne qu’avant elle était obèse… et qu’elle avait un cœur. Mais, au lieu de se faire discrète, Isis colle son poing dans la figure de Jack Hunter, celui qu’on surnomme "le Prince de Glace". Dès lors les couloirs du lycée deviennent un champ de bataille. Leur guerre sera sans merci…
Coup de Cœur

Ma chronique : 
* Attention risque de Spoilers *

Comment dire.. J'ai été complètement happé par ce roman. Cela faisait longtemps que je n'avais pas lu un livre d'une traite. Dès les premières lignes on fait la connaissance de Isis, une jeune fille de 17 ans qui tente de s'intégrer dans son nouveau lycée. Le moins que l'on puisse dire c'est qu'elle n'a pas la langue dans sa poche et une répartie pour le moins tranchante. Suite à une malheureuse parole prononcée lors d'une fête par Jack, un des garçons les plus populaires, Isis va le prendre en grippe et ce sera le début de la guerre entre eux. Entre blagues, mauvais coups et discussions à couteaux tirés, on ne s'ennuie pas une seule seconde. Et qu'est ce que j'ai adoré ! On sent qu'Isis se protège en se cachant derrière le personnage qu'elle a créé après sa déconvenue dans son précédent lycée. On lui a fait beaucoup de mal donc maintenant elle s'enorgueillit de ne plus avoir de pitié et de se défendre, elle et tout ses proches.

"Mais, dis-moi… Où se cachait cet humour à se taper le cul par terre quand Jack t’a fait pleurer, l’autre soir ?"

les personnages secondaires apportent tous un petit quelque chose au déroulement de l'histoire. Kayla reste très effacée face au comportement provocateur de son amie, Isis, mais se rend compte doucement qu'elle n'est pas juste jolie. Avery est quant à elle, difficile à cerner. Elle s'en fait pour les autres mais est décrite comme la garce de service. Je pense qu'elle pourrait nous réserver des surprises pout la suite. Wren est le geek, qui garde les yeux ouverts sur tout et tout le monde. Je l'ai trouvé un peu frileux à certains moments mais très attentionné et attachant. En bref, j'ai passé un très bon moment de lecture, j'ai adoré les personnages et leur réparties. J'ai éclaté de rire plus d'une fois et j'ai complètement oublié ce qui m'entourait. Ce sera donc un énorme coup de cœur ;-) et autant vous dire que je vais me jeter sur la suite aussi vite qu'il sera sorti car il n'est pas humain de nous laisser sur ce type de fin !

* Saga comprenant à ce jour 3 Tomes *
Ma note : 8,5 / 10 

Chronique à venir prochainement


Saga Les idoles du stade

Tome 1 : La courbe parfaite
Auteur : Jaci Burton
Fait partie de la saga : Les Idoles du stade
436 Pages. Editions Milady (Central Park) 2014

Résumé :

Depuis quelques années, Mick Riley profite pleinement des avantages de sa carrière de footballeur professionnel et passe son temps à collectionner les conquêtes. Jusqu'au jour où il fait la connaissance de Tara Lincoln. Cette jeune mère célibataire a déjà perdu gros au jeu de l'amour et n'a aucune envie de se retrouver sous les feux des projecteurs. Même si leur unique nuit ensemble lui a prouvé que ce sportif de haut niveau savait user de ses atouts sur tous les terrains, elle préfère en rester là. Mais lorsque Mick a décidé de gagner, rien ne l'arrête. Encore moins lorsque l'objet du défi est aussi sexy.
Lecture Agréable

Ma chronique :
 * Attention risque de Spoilers *

Dans l'ensemble j'ai passé un bon moment. Le personnage de Mick est intéressant car il nous permet de découvrir le milieu du football et de voir que tout n'est pas toujours parfait. Il est très mature et a la tête sur les épaules. J'ai apprécié que malgré sa popularité il ne soit pas devenu imbu de lui-même. Il sait rester humble et se consacrer aux choses les plus importantes. Le personnage de Nathan est lui aussi très bien décrit. L'adolescent de base qui, élevé par une femme seule, se renferme et cherche la présence d'un homme pour s'affirmer. On sent qu'il tient beaucoup à sa mère malgré qu'ils n'ont pas vraiment de conversations ni d'embrassades.

"Je n'arrive vraiment pas à vous imaginer en collant et en tutu." 

Je n'ai pas accroché plus que ça au personnage de Tara. Elle est un peu trop obnubilé par le plaisir, on dirait qu'elle ne ressent rien pour Mick. D'ailleurs à aucun moment ils ne s'échangent leurs sentiments jusqu'aux derniers chapitres. J'ai bien aimé le personnage de Elizabeth même si elle ne fait pas grand chose pour être apprécié, on sent qu'elle cache ses émotions sous cette carapace de garce et elle peut se révéler très intéressante. En bref, j'ai passé un bon moment même si j'aurais aimé moins de scènes de sexes et plus de sentiments. Petit plus pour la couverture so caliente !

Ma note : 5,5 / 10

Tome 2 : Le coup sûr
Auteur : Jaci Burton
Fait partie de la saga : Les Idoles du stade
480 Pages. Editions Milady (Central Park) 2014

Résumé :

Carriériste dans l'âme, la manager Liz Darnell ne recule devant rien pour réussir. Lorsque le sex-symbol Gavin Riley menace de la virer, elle est prête à tout pour le retenir. Voilà longtemps que le joueur n'est pas insensible au charme de son coach. Quand il apprend que Liz est capable de donner de sa personne pour le garder, Gavin accepte de reconsidérer sa décision. Et si l'amour s'en mêlait ? Voilà une avancée décisive dans le match qui les oppose, dont, avec un peu de chance, ils sont sortiront vainqueurs tous les deux.
Lecture Agréable

Ma chronique :
 * Attention risque de Spoilers *

J'ai beaucoup aimé ce tome. Bien sûr, il y a encore beaucoup trop de scènes de sexe mais les personnages sont plutôt attachants et intéressants donc l'un dans l'autre ça ne gêne pas la lecture. Le personnage féminin dans ce second tome est je trouve plus abouti et beaucoup plus sentimentale. On a plaisir à la suivre. Liz essaie d'être forte dans toutes les situations et j'ai apprécié ce trait de caractère chez elle. Elle ne montre pas souvent ses émotions et quand elle le fait les autres y sont tellement peu habitués qu'ils n'y croient pas. Elle en devient touchante à certains moments surtout que Mick ne la ménage pas. Gavin est le petit frère de Mick et lui son sport c'est le base-ball. On a également des passages plutôt bien détaillés sur ce sport bien que j'aurais bien voulu qu'il soit encore plus mis en valeur. Attention je suis loin d'être une fana de sport mais je trouve que le mettre en toile de fond apporte un petit plus et une touche d'originalité appréciable.

".... L'amour, c'est toujours compliqué. Si c'était facile, 
ce ne serait pas amusant de gagner à la fin. "

J'ai aimé retrouver les autres membres de la famille Riley. Ils sont tous très intéressants. En bref, j'ai passé un bon moment même si je reconnais qu'il y a quand même un peu trop de sexe et qu'à la longue ça lasse. Mais bon les personnages sont attachants donc on continue tout de même la lecture et la saga. De plus l'objet livre est tellement beau qu'on a envie de l'ouvrir pour le dévorer ! Petite parenthèse : j'ai changé quelques mots du résumé qui figurait sur le roman car cela ne correspondait pas du tout à l'histoire. Je ne sais pas qui l'a pondu mais il n'a pas lu le bouquin c'est certain !

Ma note : 6 / 10

Tome 3 : Les règles de l'engagement
Auteur : Jaci Burton
Fait partie de la saga : Les Idoles du stade
370 Pages. Editions Milady (Central Park) 2014

Résumé :

Jenna Riley frôle l'overdose de sport. Ses frères dont des athlètes reconnus et elle gère le bar familial qui accueille essentiellement une clientèle de sportifs - que cela lui plaise ou non. C'est ainsi qu'elle fait la rencontre de Tyler Anderson, champion de hockey. Séduit par Jenna, Tyler devient un habitué du bar et essaie d'en savoir plus sur cette beauté insaisissable. La jeune femme a beau le trouver à son goût, elle a juré de ne jamais succomber au charme d'un sportif. Fera-t-elle une entorse à la règle ?
Lecture Agréable

Ma chronique :
 * Attention risque de Spoilers *

Même si j'ai aimé ma lecture ce n'est pas mon tome préféré de la saga. Le personnage de Jenna m'a plus d'une fois gonflée. Elle méritait des paires de claques plus d'une fois. Elle a un mec canon qui s'intéresse à elle. Elle le trouve à son goût mais par ce que celui-ci se trouve être un sportif, elle le repousse tout en lui faisant les yeux doux. A certains moments ça n'a pas l'air de lui déplaire plus que ça en plus. Ensuite elle veut chanter mais tout compte fait non c'est juste un passe temps et il ne faut surtout pas trop lui en parler sinon mademoiselle pique une crise. Grrr ! Elle m'a énervé. Par contre, Tyler est ce que j'appelle une bonne patte. Malgré toute les petites scènes que Jenna lui fait et toutes ses hésitations, il ne s'énerve pas. Il reste calme et il sait ce qu'il veut et ce qu'il ne veut pas.

"Si je te flanque un coup de crosse dans les burnes, ça va te ralentir aussi."

Le sport mis en avant dans ce tome est le hockey et même si je suis loin d'avoir tout compris aux règles j'ai bien aimé ces passages. J'ai appris que c'était un sport très violent ce que je ne savais pas forcément. En bref, j'ai passé un bon moment et je trouve que le sexe est ici un peu moins présent mais le personnage féminin ne m'a pas enthousiasmé.

Ma note : 5 / 10

Tome 4 : La ligne de touche
Auteur : Jaci Burton
Fait partie de la saga : Les Idoles du stade
432 Pages. Editions Milady (Sensations) 2014

Résumé :

Cole Riley est le joueur le plus en vue de son équipe de football américain. Il est aussi tristement célèbre pour ses innombrables conquêtes et sa réputation de serial-lover commence à nuire à son équipe. A tel point qu'il est prié de se racheter une conduite. Savannah, conseillère en image va l'aider à se remettre sur le droit chemin. L'athlète n'a pas l'habitude de se laisser dicter son comportement, encore moins par une femme, mais celle-là a des atouts indiscutables qui vont le mener par le bout du nez.
Lecture Agréable

Ma chronique :
 * Attention risque de Spoilers *

J'ai bien aimé retrouver la famille Riley et le cousin Cole est plutôt charmant. Le fait qu'il doive trouvé un moyen de se faire apprécier de sa nouvel équipe et des paparazzis qui l'on toujours dénigré nous le rend très attachant. Savannah est là pour lui apprendre comment être moins violent et négligeant. Il fait de très gros efforts et on comprend qu'il cache quelque chose avec cette attitude de macho. J'ai bien aimé que leur relation se fasse toute en douceur. Il faut quand même attendre environ la moitié du roman pour qu'il passe aux choses sérieuses ! C'est très mignon et ça rend les personnages encore plus attachants. Le fait que l'on retrouve quelques membres de la famille que l'on a suivi dans les précédents tomes est très intéressant.

"Je savais bien que l'eau fraîche sur mon visage et un chignon à la va-vite 
ne tromperaient personne."

Cela nous permet de voir ce qu'ils deviennent et nous donne de bons petits moments de camaraderie et d'entraide. J'ai hâte de suivre l'histoire d'Alicia, la sœur de Cole qui, je pense pourrait nous réserver de très bons moments avec sa répartie cinglante. En bref, pas le meilleur tome de cette saga mais on passe quand même un très bon moment en leur compagnie.

Ma note : 5,5 / 10


Tome 5 : La surface de contact
Auteur : Jaci Burton
Fait partie de la saga : Les Idoles du stade
448 Pages. Editions Milady (Sensations) 2015

Résumé :

Passionnée par la mécanique des corps - en particulier ceux des sportifs - Alicia est une jeune kinésithérapeute qui n'en est pas à son coup d'essai. Sa rencontre avec le joueur de Baseball Garrett Scott marquera un tournant dans sa vie professionnelle. En effet le lanceur ne se remet pas d'une blessure à l'épaule, un coup qui pourrait se révéler fatal à sa carrière. Alicia va prendre les choses en mains et au sens propre du terme. De son côté, Garrett découvrira surtout qu'il n'y a pas meilleure rééducation que le sport en chambre !
LectureAgréable

Ma chronique :
 * Attention risque de Spoilers *

On passe un bon moment mais ce cinquième tome manque d'émotions pour moi. Il y en a bien sûr mais pas assez ! Les personnages sont intéressants. Garrett est un homme blessé qui n'accepte pas de se sentir diminué. Il va tout mettre en oeuvre pour retrouver son jeu et la mobilité de son épaule. Pour cela il va s'entourer d'une jeune femme, Alicia, la cousine de Gavin Riley, kinésithérapeute débutante. Celle-ci a des méthodes différentes et un fort caractère. Sa répartie fait mouche à tout les coups et franchement elle est très admirable. Elle ne se laisse pas démonter et n'abandonne jamais.

"Bien sûr que oui, si vous vous sortez les doigts du cul et si vous acceptez de collaborer avec moi."

Cela nous donne de très bons petits moments... Garrett est quant à lui très attentionné et touchant dans sa façon de se rapprocher d'Alicia petit à petit. Il est également par moments très capricieux et borné. Il lui aurait manqué, à certains moments, un bon coup de pied où je pense ! Bref, un roman qui se lit très facilement et malgré le manque d'action et de piquant, on passe tout de même un bon moment avec Alica et Garrett. Un petit regret : l'univers du Baseball qui aurait pu être beaucoup plus présent et plus intégré au roman. Petit plus : une couverture toujours aussi caliente !

Ma note : 5,5 / 10

Tome 6 : Le Tour de Chauffe
Auteur : Jaci Burton
Fait partie de la saga : Les Idoles du stade
472 Pages. Editions Milady (Sensations) 2015

Résumé :

Gray Preston vit de sa passion, la course automobile. Pour réaliser son rêve, il a coupé les ponts avec son père, un riche sénateur. Lorsque la popularité du pilote atteint des sommets, son père, en lice pour la vice-présidence, voit en lui un moyen d'augmenter sa propre popularité. Il lui envoie donc son assistante, la jeune et belle Evelyn, qui réussit à convaincre Gray de se prêter au jeu malgré ses réticences. Gray fait découvrir à Evelyn son univers et les désirs s'enflamment. Mais tous deux sont farouchement indépendants et bouleverser leur carrière par amour n'était pas prévu !
Lecture Agréable

Ma chronique :
 * Attention risque de Spoilers *

J'ai encore une fois passé un bon moment. Ici, nous suivons Gray qui est pilote automobile. Celui-ci voit débarquer Evelyn chargée de le convaincre de participer à la campagne d'élection de son père, sénateur. Mais voilà, Gray et son père ne s'entendent pas vraiment et ont bien du mal à communiquer. Gray commence par refuser mais Evelyn arrive à le décider en y impliquant la maman de ce dernier. On sait tous qu'un fils ne refuse rien à sa mère. Leur rapprochement est très mignon et franchement leur histoire m'a bien plu. Maintenant il ne se passe rien d'extraordinaire. L'auteur nous fait découvrir l'univers des courses automobiles et j'ai beaucoup aimé cette immersion. Ça ne prend pas non plus le pas sur le reste et c'est agréable.

"Bon, je vais faire un tour aux toilettes, histoire de te laisser... réparer les dégâts."

Par contre j'ai eu un petit pincement au cœur de ne pas retrouver les membres de la famille Riley. Au début on se demande mais qui est ce Gray et quel est son lien avec les Riley. C'est seulement arrivé à plus de la moitié du roman et que Gray retrouve ses anciens camarades de fac qu'on comprend que le lien c'est Garrett ! Eh oui, Gray, Trevor, Drew et Garrett faisaient partie du même dortoir à la faculté. D'ailleurs j'ai beaucoup aimé la scène où ils se retrouvent chez leur ancien responsable, Bill. C'est un moment très émouvant. Bref, un tome plutôt sympa et agréable à lire même si les scènes de sexes sont peut être un peu trop nombreuses. La fin est jolie mais sans surprises ce qui est un peu dommage. J'ai hâte d'apprendre à connaître Drew et Trevor dans les prochains tomes... Petit plus : Toujours une magnifique couverture. Je suis fan !

Ma note : 5,5 / 10

Tome 7 : La zone d'attaque
Auteur : Jaci Burton
Fait partie de la saga : Les Idoles du stade
381 Pages. Editions Milady (Sensations) 2016

Résumé :

A quelques mois du lancement de sa collection, la jeune styliste, Carolina Preston, a besoin de publicité. Son frère lui suggère de faire défiler son meilleur ami, le beau et célèbre joueur de hockey, Drew Hogan. Si Carolina se rappelle la nuit torride qu'ils ont passé à l'université, elle sait aussi qu'elle n'était qu'un coup d'un soir. Cette fois, à elle de l'utiliser ! Son corps de rêve sera réservé à un usage strictement professionnel. Drew se réjouit de cette occasion qui lui donne enfin une chance de prouver à Carolina qu'il a changé...
Lecture Agréable

Ma chronique :
 * Attention risque de Spoilers *

Comme avec les autres tomes de cette série, j'ai passé un bon moment avec Drew et Carolina même s'il m'a manqué un peu plus de piquant et de frissons. Tout se passe trop bien et Carolina n'a pas la rancune tenace. Elle passe un trop vite sur le passé et pardonne trop rapidement à Drew. Il méritait de ramer un peu plus que ça... Alors dans ce tome, on suit Carolina, qui se trouve être la petite sœur de Gray qu'on a suivi dans le tome précédent, celle-ci est styliste et projette de lancer un défilé de sa première collection lors de la prochaine fashion week. Son frère est embauché pour jouer les mannequins et propose la participation de son ami Drew pour être le second. Carolina n'est tout d'abord pas très enthousiasmé par cette idée car ils ont un passé commun et ne souhaite pas avoir à faire avec lui mais voilà celui-ci à un corps de rêve et elle le voit déjà porter sa ligne de vêtements. Elle accepte donc et à partir de là, ils vont se retrouver à plusieurs occasions et biens sûr se rapprocher...

"Il y a des règles, mec. On ne déconne pas avec la petite sœur d'un pote. Tu as enfreint la règle d'or entre amis."

J'ai aimé retrouvé le personnage de Gray et Evelyn tout de même assez présents. Carolina est un bourreau de travail. Elle n'arrête jamais et ne prend pas le temps d'apprécier la vie. Drew est le capitaine d'une équipe de hockey professionnel. Il est musclé et très tendre avec Carolina. Je trouve quand même, comme je le disais plus haut, qu'il obtient trop facilement le pardon de Carolina. Moi je l'aurais fait mariner un peu plus... Beaucoup de scènes de sexe très explicites mais cette série nous y a habitué donc ça passe très bien. J'ai beaucoup aimé le passage où Drew doute de lui et de son équipe car ils perdent tout leurs matchs à l'extérieur. Il décide d'aller rendre une visite a son ancien directeur de dortoir, Bill Briscoe actuellement en train de mourir d'un cancer du foie. C'est un passage très émouvant. J'ai bien aimé également les scènes ou étaient décrites les matchs de hockey. Cela apporte un petit plus à l'histoire et permet de découvrir un peu mieux ce sport. En bref, une romance plutôt sympathique mais qui reste très prévisible et des personnages intéressants mais sans plus. Petit plus comme d'habitude pour la couverture... on est jamais déçue par de belles tablettes de chocolat ;-)

Ma note : 6 / 10

Tome 8 : Double jeu
Auteur : Jaci Burton
Fait partie de la saga : Les Idoles du stade
382 Pages. Editions Milady (Sensations) 2016

Résumé :

La force de leur désir est plus puissante qu'un home-run... Haven Briscoe a enfin décroché le boulot de ses rêves et devient journaliste sportive. Mais le décès de son père l'a dévastée, et sa carrière commence à en pâtir. C'est alors qu'on lui confie la mission de suivre le champion de base-ball, Trevor Shay, dans son quotidien. Le séduisant Trevor fera tout pour redonner le sourire à la jeune femme. Alors qu'ils enchaînent les nuits torrides, Haven le soupçonne de dissimuler un lourd secret. Acceptera-t-il de se confier au risque d'anéantir sa carrière et son avenir avec elle ?
Lecture Agréable

Ma chronique :
 * Attention risque de Spoilers *

Après les Riley, nous avons suivi la bande de copains de l'université (Garett, Gray et Drew) il nous manquait Trevor. Dans ce tome nous allons le suivre, lui et Haven, aperçu dans le tome précédent. Celle-ci se trouve être la fille du gardien de la résidence universitaire où sont allé les quatre amis. Depuis le décès de son père, celle-ci est un peu déboussolée. Pour l'aider sa mère demande à Trevor de lui confier un reportage sur lui. Elle devra le suivre dans son quotidien dans le but d'écrire un article sur sa vie. Au fil des pages, ils vont bien sûr se rapprocher et on découvre que Trevor est quelqu'un de tendre, soucieux des gens qui l'entoure, toujours prêt à donner de sa personne pour de causes qui lui tiennent à cœur et sportif dans l'âme, d'ailleurs il n'est pas passé pro dans un seul sport mais deux ! Le base-ball mais aussi le football.

"Tu es la fille d'un homme que j'ai énormément admiré. Quelqu'un que j'ai considéré comme un mentor. Tu n'es pas n'importe quelle journaliste." P.52

Mais depuis de nombreuses années, il a un secret que très peu de personnes connaissent ! Pendant pratiquement les trois quarts du roman, on se demande ce qu'il cache pendant ses fameuses interviews et ses silences gênés. Finalement, Haven va mettre le doigt dessus et l'aider à l'assumer. L'auteur nous a habitué à une écriture fluide et agréable à lire mais aussi à des scènes de sexe aussi crues que tendres et ce tome n'en est pas dénué. En bref, j'ai passé un bon moment même si ce ne sera pas mon préféré. Peut-être dû aux personnages de Grant, un peu trop imbu de lui-même et Haven, qui pour ma part reste un peu trop fragile. En revanche, j'ai adoré les dernières lignes qui sont très émouvantes et concluent très bien le roman.

Ma note : 5,5 / 10

Tome 9 : Jeu au sol
Auteur : Jaci Burton
Fait partie de la saga : Les Idoles du stade
379 Pages. Editions Milady (Sensations) 2017

Résumé :

Grant Cassidy incarne la parfaite star du football avec toute sa panoplie : du sourire étincelant aux passes décisives sans oublier les nombreuses conquêtes. Lorsqu'il rencontre Katrina Korsova, une top-modèle aussi ravissante qu'intelligente, Grant s'aperçoit qu'il désire plus qu'une aventure. Même si elle vit dans un monde de strass et de flashes, elle travaille dur pour subvenir aux besoins de sa famille dont elle a la charge. Elle n'a pas de temps à perdre avec un petit ami, mais Grant souhaite plus que devenir l'exception à la règle...
Lecture Agréable

Ma chronique :
 * Attention risque de Spoilers *

Comme toujours j'attends avec impatience la sortie d'un tome de cette saga. D'une, pour découvrir la couverture alléchante et de deux pour savoir quelle membre de cette grande famille nous allons suivre. Ici l'auteur a décidé de nous présenter une nouvelle famille, les Cassidy composé de 4 frères et 1 sœur. Ce tome nous permet de faire la rencontre de Grant, coéquipier de Cole Riley suivi dans le tome 4 et de Katrina, mannequin très prisée et surtout très belle et attirante. Depuis quelques années, celle-ci a la charge de son frère et de sa sœur depuis le décès de sa mère. Elle est totalement dévouée à leur bien être et à leur éducation si bien qu'il ne reste pas de place pour une relation amoureuse quelconque. C'est ce qu'elle pensait jusqu'à sa rencontre avec Grant qui ne va pas lui laisser une minute de répit et l'attraper dans ses filets pour ne plus la lâcher. Il va s'immiscer dans sa vie mais aussi dans celles des deux adolescents. J'ai beaucoup aimé les passages avec Léo et Anya. On sent leur amour pour leur sœur et leur reconnaissance pour tout ce qu'elle a du abandonner pour eux.

"Est-ce que ce regard givrant fonctionne sur tous les mâles ?"

Katrina est une jeune femme très intelligente qui ne vit que pour son travail et pendant ses petits moments de solitude, elle aime se consacrer à sa passion : la lecture. Elle ne sort pas, ne voit personne et ne se consacre qu'au bonheur de sa petite famille. Elle paraît un peu coincée par moments, on la voit hésiter énormément dans ses choix et ses actions. En arrivant à la fin du roman ça commence à faire beaucoup. Par contre, Grant, lui, sait ce qu'il veut et fait tout pour que tout se passe bien et que leur histoire perdure malgré les hésitations de Katrina. Il va même jusqu'à les présenter elle et les deux adolescents à sa famille à l'occasion de l'anniversaire de son père (qui se trouve être l'idole de Leo). En bref, j'ai passé un bon moment avec ce tome pleins d'émotions et bien rythmé. Cette série me fait toujours cet effet, celui de vouloir suivre chaque personnage rencontré. On aimerait savoir l'histoire du père de Grant, son oncle, ses frères, sa sœur, les adolescents.... Ils sont tous intéressants et surtout attachants...

* Saga comprenant à ce jour 10 Tomes + 1 Hors série *
Ma note : 6,5 / 10

Chronique à venir prochainement :

mardi 19 septembre 2017

Saga Dust City

Tome 1
Auteur : Jesse Christen
Fait partie de la saga : Dust City
Epub. Editions : Milady 2014

Résumé :

A Dust City règne la loi du plus fort. Killian ne le sait que trop bien - son propre frère, Damon, s'est hissé à la tête de l'un des clans les plus puissants de la ville. Un mode de vie que Kill fuit à tout prix, ce qui ne l'empêche pas d'éprouver une véritable fascination pour Damon. Jusqu'au soir où sa vie bascule. Kidnappé, Kill se retrouve aux mains de l'ennemi juré de Damon, le mystérieux Sin, qui cherche à venger la perte terrible qu'il vient de subir. Kill ne se fait pas beaucoup d'illusions : il ne sortira pas vivant de ce bras de fer entre les deux chefs de clan. Pourtant ce que lui inspire Sin représente peut-être le plus grand danger pour lui...
Lecture Agréable

Ma chronique : 
* Attention risque de Spoilers *

Une romance compliquée et surtout très dure mais très belle aussi. On entre dès les premiers chapitres dans le vif du sujet. Rien n'est épargné à Killian et on tremble pour lui. C'est un personnage très attachant. On le voit ensuite faite contre mauvaise fortune et essayer de s'en tirer sans trop de dommages. Pour cela, il se voit contraint de faire exactement tout ce que lui ordonne Sin. On sent que malgré tout, ils ressentent une attraction et qu'il ne faudrait pas grand chose pour que les choses évoluent.

"Qu’est-ce que tu lui as raconté pour l’endormir comme ça ?
Ta conception de la morale de A à Z ?"

J'ai beaucoup aimé les scènes où Killian soigne Sin alors que celui-ci ne lui demande rien ainsi que celle où Sin retrouve Killian en état de choc après que celui-ci ait tué un homme. Il fait preuve de beaucoup de tendresse et ça fait plaisir à lire. La fin est émouvante mais j'aurais apprécié plus de suspense et d'actions. On reste un peu sur notre faim. Petit bémol, le choix du prénom du frère : Damon. Il n'existe que ce nom pour les méchants frères ??? Peut-être un peu trop de violences mais dans un monde de mecs on devait s'y attendre même si on a quand même de bons moments de tendresse. A confirmer avec le second tome. Petit plus : La couverture qui est très jolie.

Ma note : 7 / 10 

Tome 2 : Le feu sous la cendre
Auteur : Jesse Christen
Fait partie de la saga : Dust City
Epub. Editions : Milady 2015

Résumé :

À Dust City, les choses sont en train de changer. L’arrivée en ville d’une faction inconnue vient bouleverser les rapports de force entre les clans... mais Killian ignore tout des conflits qui se préparent. Abandonné par Sin la nuit de leur fuite éperdue et accro à l’opia, la drogue des rêveurs, le jeune homme n’est plus que l’ombre de lui-même. Jusqu’au jour où le seul ami qui lui reste disparaît. C’est l’électrochoc. Killian n’a pas le choix, il ne peut continuer à vivre en marge du monde. Il doit faire face à son passé et trouver le courage d’affronter de nouveau Damon, son frère, et surtout celui qu’il ne peut oublier, Sin. Les retrouvailles avec son ancien ennemi et amant risquent bien d’être explosives...
Lecture Agréable

Ma chronique : 
* Attention risque de Spoilers *

J'ai aimé ma lecture mais j'attendais plus de ce second tome. On retrouve Killian complètement isolé. A la fin du premier tome il s'est enfuit avec Sin laissant derrière lui Damon, son frère. Mais voilà, ils ne seront pas resté longtemps ensemble puisque Sin l'a abandonné la nuit même de leur évasion. Pendant pratiquement la moitié du roman, on va suivre Killian, devenu accro à une drogue, l'Opia, qui lui permet de mettre en sourdine la douleur liée à sa main mutilée et mal soignée (c.f le premier tome). Depuis six mois, il vit dans une église aux côtés de Sven, un prêtre chez qui il s'est refugié. Lorsque celui-ci disparaît, Killian va tout mettre en œuvre pour le retrouver. Il sait qu'il n'y a que deux personnes qui pourront l'aider : Damon ou Sin. Dans sa quête, il apprend qu'une nouvelle organisation essaie de recruter les chefs des différents cartels pour pouvoir régner sur la ville entière.

"Je n’attends plus rien de toi, petit frère. Mais visiblement, il n’en va pas de même pour toi."

Killian est, alors persuadé que son ami a été enlevé par cette organisation qui se fait appelé "la faction noire". A partir du moment où son frère va lui tourner le dos, les choses vont enfin finir par bouger puisque Killian va alors se mettre à la recherche de Sin. J'ai adoré leurs retrouvailles. On ressent à nouveau cette alchimie entre eux. Sin est toujours aussi charismatique et viril. On attendait ce moment depuis les toutes premières pages et le problème c'est qu'il arrive beaucoup trop tard, on a eu le temps de bien s'ennuyer pendant la moitié du roman. L'auteur ne nous donne pas vraiment de réponses. On ne sait toujours pas avec certitude la relation réel des deux frères. La résolution du problème de la faction noire se fait beaucoup trop rapidement et facilement. C'est vraiment dommage que l'auteur n'ait pas exploité cette idée encore plus qu'elle ne le fait. Il y avait matière à faire beaucoup plus... En bref, j'ai aimé retrouvé les personnages de Sin et Killian mais je me suis ennuyée avec le début du roman et j'ai été déçue du manque de profondeur de la fin. Dommage. Petit plus : La couverture toujours aussi jolie dans ses tons bleus.

* Saga comprenant à ce jour 2 Tomes *

Ma note : 6,5 / 10